Émetteur géomantique : Instructions

L’émetteur géomantique, en tant que générateur d’énergies vibratoires et modèle géométrique complexe, constitue un excellent support matériel pour diffuser et amplifier des influences à distance. Représenté sur une feuille de papier, il devient une source d’émissions dues à ses formes, et un vecteur précieux de transmission de l’information.

Correctement imprégné de l’intention que lui a conférée le praticien au moment de sa confection, il projette sa pensée aux niveaux les plus subtils, jusqu’à ce que celle-ci redescende enfin, et se concrétise dans la matière. L’émetteur géomantique exploite un symbolisme universel, enraciné dans l’inconscient collectif de l’humanité, et se comporte comme un emblème de la vie humaine, sur lequel l’opérateur va pouvoir agir afin de mobiliser les influences les meilleures, à destination de lui-même ou d’un tiers.

Il est important de bien comprendre que l’expérimentateur demeure assujetti même à distance, et cela par un lien invisible et indéfectible, à l’émetteur émané de son esprit, qu’il ne cesse d’activer et de dynamiser par la simple action de sa pensée. L’émetteur géomantique agit ainsi comme un condensateur et un diffuseur d’énergie et de flux. Sous l’effet de ses tracés géométriques et de ses symboles – et grâce aux énergies emmagasinées – il devient un instrument d’encodage et de programmation d’une intention ou d’un souhait, sous la forme d’une image mentale féconde.

L’homme est créateur de sa propre destinée, à tous les instants de son existence : apprendre à manipuler les forces et les influences diverses de l’univers de manière inventive et constructive, permet de célébrer cette liberté, en éclairant d’une lumière positive les zones d’ombre de sa propre vie. Le pouvoir de l’opérateur de ce point de vue est créateur et harmonieux, fondé sur une pratique pure et éclairée, à travers une démarche initiatique et bienveillante.

Sachez en outre que celui pour lequel vous agirez ne recevra pas directement l’émission d’énergie dont vous seriez à l’origine. Il bénéficiera tout autrement d’une programmation destinée à activer son plein potentiel, et à mobiliser toutes ses ressources, en vue de favoriser une réussite ou un épanouissement. Transformer l’ombre en lumière, réveiller les facultés endormies : l’opérateur de radionique œuvre non pas à des fins égoïstes, mais utilise son pouvoir d’influence à la faveur du bien-être d’un sujet, vers lequel il oriente toutes ses suggestions.

Avant de procéder, vous veillerez à vous mettre toujours dans les dispositions d’esprit propices à la pratique :

  • Se placer en état de disponibilité et de réceptivité pour mieux ressentir les essences subtiles vibrant au cœur de l’émetteur géomantique.
  • Concentrer son regard intérieur sur l’objectif à atteindre et visualiser par l’esprit le but auquel on souhaite donner vie.
  • Lâcher-prise sur le résultat escompté et se mettre en posture d’écoute confiante des messages dictés par l’inconscient.

Une fois atteint cet état de calme intérieur et de détachement, vous suivrez un protocole codifié pour envoyer le programme désiré, que vous aurez pris soin de rédiger de manière positive, affirmative et projective, en sorte d’exprimer très nettement l’objectif visé.

Quelques précisions pour terminer cette rapide entrée en matière :

  1. Toujours mentionner par écrit le désir profond du sujet, suffisamment profond pour nécessiter une émission prolongée, et en faveur duquel on aura confectionné un émetteur.
  2. Par la rectification des influences initiales autour du sujet en influences idéales, nous ne prétendons pas modifier les premières, mais le comportement du sujet en face d’elles, comme s’il réagissait aux secondes.
  3. Dit autrement, les influences extérieures restent les mêmes, mais le sujet va y réagir différemment, comme si elles étaient devenues en tous points parfaitement conformes à son désir. De par son attention portée à l’émetteur géomantique auquel il pensera souvent, et qu’il visualisera régulièrement, il se produira un phénomène d’imprégnation positive et de programmation de son subconscient, auquel il finira par imposer son désir et son plan de réalisation.
  4. Les forces dont il a été question tout au long de ce chapitre ne sont pas activées par notre volonté : c’est nous qui sommes « agis » par elles, et ce sont elles qui décident de nous accorder, ou non, leurs bonnes grâces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 − 1 =