L’énergie en radionique

Nous allons dans ce chapitre aborder la problématique de l’énergie, sa provenance, sa mobilisation, et son orientation, lors de toute action à distance à l’aide d’instruments, dessins émetteurs ou graphiques. En l’occurrence, nous postulons d’emblée l’hypothèse selon laquelle il n’existe rien de tel qu’une émission de force ou d’énergie en radionique, et que ce sont les champs en propre du sujet, présents en toutes parts de l’univers, sur lesquels notre action est susceptible d’attenter. Considérée sous cet angle, la radionique peut être envisagée comme une technique de modulation à distance des forces d’un sujet-récepteur, hors de toutes considérations de temps ou d’espace.

Il ne se produit ainsi aucun dégagement d’énergie, et l’opération n’exige-t-elle en soi aucun effort psychique particulier. Tout se passe localement, à l’endroit même où l’on opère, par manipulation des champs d’énergie du sujet, en tous points de l’espace propagés, et d’égale intensité. Dès lors, l’instrument dans sa globalité, qui inclut la conscience même de l’opérateur, entre-t-il en résonance intime avec l’esprit du sujet qui reçoit l’influence, pour ne faire plus qu’un, et former un nouvel égrégore, dont la longévité sera celle correspondant à la durée d’exposition du dispositif mis en place.

Ce point est d’importance qui permet de mieux comprendre le terme privilégié « d’influence » en radionique, pour décrire une action à distance susceptible d’amplifier ou d’atténuer une tendance chez le sujet-récepteur, mais certainement pas de conditionner le cours des événements, et encore moins de dénouer le fil de son destin. A titre d’illustration, et si vous cherchiez à favoriser une guérison pour un tiers, tout au plus pourriez-vous espérer de votre action une stimulation favorable, un regain d’énergie et de vitalité ; en aucun cas il ne s’agira d’interrompre un traitement médical, ce qui serait non seulement contraire à l’éthique de la radionique, mais nuirait gravement à la santé du malade. Comportez-vous donc toujours de façon responsable, et ne dérogez jamais à la règle du bon sens, et au principe de réalité. Nous l’avons dit déjà, et ne le répéterons jamais assez, le pouvoir du radionicien est un pouvoir d’influence, et non pas de démiurge tout puissant et omnipotent. Affirmer le contraire, relève du charlatanisme le plus crasse.

Votre action en qualité d’opérateur va bien plutôt consister à invoquer le champ d’énergie d’un sujet distant, à l’aide d’un instrument qui jouera le rôle de catalyseur, et dont la confection vous aura permis de vous mettre dans les meilleures dispositions d’esprit possibles. Vous remarquerez ici que nous faisons délibérément le choix de ne pas verser dans des explications à connotation (pseudo-)scientifique. C’est que de notre point de vue, et nous avons déjà eu l’occasion de nous exprimer sur le sujet dans ce livre, les explications ne sont pas à rechercher dans le registre du rationnel pur. Aussi nous permettons-nous de vous transmettre la même recommandation : ne perdez pas de temps à tenter de justifier envers vous-même ou autrui votre mode d’opérer, vous ne feriez qu’affaiblir votre confiance et votre résolution. Retenez simplement qu’en radionique, il n’est question d’aucune transmission de force ou d’énergie, et que les dimensions habituelles de temps et d’espace ne jouent  aucun rôle même insignifiant.

Le seul principe que nous estimons utile à notre pratique de radiesthésie, est celui qui consiste à poser comme étant vrai le paradigme selon lequel « il se retrouverait en tous lieux de l’Univers, et de toute éternité, la signature des champs de tout ce qui existe, ou a existé dans l’Univers ». Tout se passe comme si l’opérateur devenait instantanément sensible au champ particulier du sujet visé, dont il parviendrait à sélectionner et à stabiliser le contact particulier en sa pensée, parmi l’infinité des signaux invisibles, présents en chaque grain d’Univers. En l’esprit de chacun de nous coexistent en permanence la totalité des champs de tout ce qui existe ou a existé dans l’Univers. L’Art de la radiesthésie consiste donc à inhiber toutes autres choses qui ne serait pas exclusivement émanée du champ de la chose recherchée, pour ne retenir que celle-ci qui a été éveillée en l’esprit de l’opérateur.

Nous avons évoqué déjà l’importance d’un état d’esprit adapté en radionique. Nous aimerions à présent édicter quelques qualités du comportement adéquat en la discipline, afin que vous puissiez vous en inspirer dans votre propre pratique :

  • Une capacité développée à l’imagination active, la visualisation positive, et la pensée constructive. Lors de toute action d’influence à distance, il s’agira de vous représenter mentalement le but à atteindre, et à le voir avec autant de précision que si vous le regardiez s’accomplir de vos propres yeux. Cette technique est d’ailleurs très proche de celles employées en auto-hypnose, où l’on use fréquemment de la métaphore de l’écran cinématographique, pour exposer le travail de l’imagination consciente.
  • Une foi inébranlable dans les puissances de l’invisible, en sorte que rien ne vous entrave dans votre cheminement spirituel, et que vous parveniez à laisser s’accomplir en vous le Grand Œuvre de l’esprit. Il est de ce point de vue salutaire d’opérer avec autant de détachement que possible, et dans un état de calme imperturbable. Si votre esprit est perturbé, agité ou envieux du résultat au moment d’opérer, vous n’obtiendrez rien de bon ni de concret, et ressortirez à tous les coups épuisé et frustré par une absence déconcertante d’effets notables. N’hésitez pas à en faire appel aux forces de l’invisible, à la providence, ou à réciter une prière si vous êtes croyant. Ces rituels vous permettront de vous mettre plus facilement en état de connexion et de réceptivité. « Demandez et vous recevrez », exprimez votre demande à l’invisible, parlez-vous intérieurement et décrivez par le détail le projet à accomplir, comme si vous vous adressiez à une entité généreuse et bienveillante capable d’accomplir vos moindres souhaits, cela renforcera encore votre force de conviction.
  • Un sens profond de la responsabilité et une morale puissamment ancrée. Là encore, si en votre âme et conscience vous êtes déjà l’objet de moult tumultes psychiques ou émotionnels, il est peu de chances que vous parveniez à un quelconque résultat en téléradiesthésie. On ne saurait trop vous encourager en pareille circonstance à cultiver votre calme et votre paix intérieurs, à travers des pratiques bien connues telles que la méditation, la relaxation ou encore le yoga.
  • Un fort potentiel d’influence positive et de suggestion bienveillante, l’objectif étant de parvenir à développer sa faculté d’orienter et d’inspirer autrui avec souplesse et une forte conviction. L’opérateur s’interdira notamment de s’impliquer personnellement dans les problématiques du sujet, et cultivera même à son endroit une certaine indifférence, ceci afin de maintenir une juste distance affective. S’il agit pour lui-même ou un proche, il veillera au moment d’agir, à bien factualiser et extérioriser l’objet des influences recherchées, à se limiter à un jugement impersonnel, et à faire preuve autant que faire se pourra d’objectivité.

Souvenez-vous bien qu’il n’est pas ici question de transmettre une énergie quelconque, mais d’activer, d’éveiller, d’évoquer le subconscient du sujet-récepteur, en sorte de le dynamiser et de susciter des réactions positives. Le sujet-récepteur mobilise alors ses propres énergies pour exercer son libre-arbitre, et provoquer dans son environnement les changements qu’il désire. Une opération d’influence à distance implique-t-elle toujours, et cette règle ne saurait souffrir aucune exception, d’informer le sujet-récepteur, quelque soit le type d’influences que l’on cherche à diffuser. Il n’est pas imaginable en effet de prétendre savoir mieux qu’autrui ce qui est bon pour autrui, à l’exception de cas où la personne serait privée de sa propre faculté de jugement, cas qui n’intéressent en l’occurrence pas la radionique mais la psychanalyse, nous nous abstiendrons d’intervenir.

Nous considérons dans notre démarche les sujets comme étant dotés des facultés leur permettant d’agir consciemment sur les conditions de leurs existences, en totale responsabilité. Notre action a pour unique objet d’amplifier le développement de leurs facultés, et de favoriser l’éveil leurs potentialités, sans qu’il ne soit jamais question de manipulation, d’assistanat ou de dépendance. Bien au contraire, l’action de radionique vise à l’émancipation de l’individu par décuplement de son pouvoir d’action et de son niveau de conscience. Que l’on adhère ou pas à ses principes, nul ne peut nier sa finalité foncièrement positive et émancipatrice. Toute autre définition et contrevenant à ce principe fondamental de l’autonomie du sujet, excluant la qualification même « d’action de radionique ».

Nous traiterons dans un prochain chapitre de l’efficacité des dispositifs et des procédés d’émission à distance, et des grands principes qui gouvernent à leur fonctionnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × un =