Cas d’interprétation en Géomancie

La Question

  • Obtiendrai-je le poste que je convoite dans la société qui m’emploie avant la fin de l’année ?
  • Demeure de la Question : X

Les Voies oraculaires

Voie du Questionneur

I < XIV < VIII < XV < IV < V < I

Voie de la Question (VI)

X < XVI < XV < IV < V < I < XIV < VIII < XV

Voie du Juge

XV < IV < V < I < XIV < VIII < XV

Voie de la Sentence

XVI < XV < IV < V < I < XIV < VIII < XV

La Signature

  • Populus : Issu de l’addition des quatre Mères, semble indiquer une évolution vague et très incertaine de la situation, avec un résultat final difficile à apprécier.
  • Répétée en IV et en V dans le Thème, on peut y voir le signe d’une situation sans évolution remarquable, peu propice à un épanouissement sur le lieu de travail, et dont l’issue semble problématique.

La Voie du Questionneur

L’Interprétation (simplifiée)

  • Amissio en I : L’état d’esprit du Questionneur est fragilisé avec la sensation de perdre son temps et son énergie dans son activité actuelle.
  • Amissio, figure d’Air en Demeure d’Eau (dysharmonie) : Ce découragement bien que désagréable ne le touche pas en profondeur et il faut plus y voir un vague à l’âme et une lassitude transitoires, sans incidence notable sur ses moyens d’action du moment.
  • Le Maître du Futur (XIV) est en I : La Demeure I du Questionneur est placée sous l’influence du Futur, Amissio en provenance de la Case 11 où se trouve la Demeure XIV, laquelle régit le devenir des choses.
  • Le Questionneur se révèle préoccupé par l’évolution de sa situation, et ses frustrations du moment peuvent s’expliquer par de fortes attentes en liaison avec sa progression de carrière, sur laquelle il a déjà forgé de très grandes ambitions, et l’espoir d’un regain substantiel de motivation.
  • Le Maître des transformations est en XIV : Puer issu de la Case 1 où se trouve la Demeure VIII règne sur le Futur.
  • Puer, Figure de Feu en Demeure d’Eau (contrariété), semble indiquer une énergie désordonnée chez le Questionneur pour provoquer les changements nécessaires à l’évolution de sa situation, ce qui occasionne des mouvements désorganisés, de l’instabilité et une certaine inconstance.
  • Le Juge règne sur le domaine des transformations : Carcer, en provenance de la Case 10 où a élu domicile le Juge maîtrise la Demeure VIII.
  • Carcer, Figure de Terre en Demeure de Feu (Dysharmonie) fait craindre une situation qui tourne en rond et sans évolution notable malgré des efforts redoublés. Il ne sera pas si facile de concrétiser des résultats et il faudra composer avec quelques embûches sur le chemin du succès, occasionnant retards et blocages.
  • Le Maître du fond du ciel règne sur le Juge : Fortuna Major en provenance de la Case 5 où se trouve la Demeure IV règne sur le Juge.
  • Fortuna Major, Figure de Feu en Demeure de Terre (Dysharmonie) tend à indiquer une issue décevante à terme, en dessous des espérances du Questionneur : le poste convoité est-il réellement le bon et source d’épanouissement pour le Questionneur ? L’Oracle pose la question.
  • Le Maître des plaisirs règne sur de domaine des fins : Albus en provenance de la Case 4 où se trouve la Demeure V maîtrise l’issue de la question posée à l’oracle.
  • Albus, Figure d’Eau en Demeure de Feu (Contrariété) peut indiquer des délais dans l’atteinte de l’objectif, source de frustration et de crispation, avec des difficultés précisément à prendre le temps de la réflexion et le recul nécessaire sur la situation, et sans doute un peu d’impatience mal vécue.
  • Le Questionneur règne sur le domaine des plaisirs : Populus en provenance de la Case 8 où se trouve la Demeure I maîtrise la Demeure du bien-être.
  • Populus, figure d’Eau en Demeure d’Eau (affinité) : le Questionneur apparaît confus et dispersé dans ses motivations, divisé entre ambitions de carrière et recherche d’un épanouissement plus personnel, tourné vers le bien-être et la quête de sens.

Conclusion :

« Le Questionneur apparaît momentanément découragé face à une situation qui a fini par provoquer une certaine démotivation. Il attend beaucoup de l’évolution de carrière escomptée en faveur de laquelle il investit beaucoup d’efforts, assez chaotiques néanmoins du fait d’une grande confusion intérieure, lui occasionnant un certain déplaisir dans l’action et la sensation de faire du sur-place. Ses initiatives pour le moment ne portent pas leur fruit et génèrent une certaine dispersion malgré des perspectives de succès à terme déjà bien présentes, mais pas à la hauteur de ses attentes initiales, à moins que ce ne soit ses propres motivations qui aient évolué entre temps. »

Carcer dans la Sentence, déjà aperçu en Demeure des Transformations, tend à confirmer le diagnostic d’une situation sans réel aboutissement dans la période indiquée et en partie bloquée, probablement du fait d’une certaine indétermination chez le Questionneur, l’empêchant de mobiliser efficacement ses forces et son énergie vers un objectif qui lui ressemble et le rassemble. Cet état des choses semble malgré tout relever plus d’un retard et d’une étape nécessaire, que d’un obstacle infranchissable, lequel aurait nécessité un changement radical dans la stratégie d’action.

Il serait tentant de conseiller en pareil cas au Questionneur de s’interroger sur ses propres motivations intérieures à changer, et peut-être à remettre en cause ses croyances personnelles, afin qu’il prenne conscience de ses limitations profondes, et finisse par les dépasser.

Fortuna Minor en Demeure de la Question placée sous l’influence de la Sentence que maîtrise Carcer, paraît confirmer le diagnostic général de succès mitigé à terme et de satisfaction médiocre quant aux retombées escomptées dans le délai imparti. En la situation, si les ambitions professionnelles du Questionneur ressortent satisfaites à terme, tout porte à croire que ce succès ne sera pas vecteur de bien-être et d’épanouissement professionnel pour ce dernier. Il devient dès lors possible de s’interroger sur l’adéquation des ambitions du Questionneur avec ses motifs plus intimes de réalisation dans le travail, et sa quête personnelle de sens.

Synthèse :

À la question posée : « Le Questionneur obtiendra-t-il le poste convoité dans la société qui l’emploie avant la fin de l’année ? », la réponse semble être « Non, le poste convoité ne sera pas obtenu dans le délai indiqué, et bien des aléas se présenteront encore au cours de cette période qui conduiront le Questionneur à se remettre en question dans ses motivations profondes. Au final, le projet connaîtra des revirements en vue de mieux intégrer les intentions réelles motivant le changement. Il est conseillé au Questionneur de faire preuve de patience et de hauteur de vue afin d’appréhender toutes les facettes de la situation, et de mieux diriger ses efforts afin qu’ils convergent vers l’objectif qu’il se sera fixé par et pour lui-même. D’une manière générale il conviendra de le mettre en garde contre le découragement et l’inciter à se satisfaire de victoires modestes. Le plus important étant qu’il s’interroge sur les facteurs de son épanouissement professionnel et la compatibilité de ses ambitions de carrière avec ceux-ci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 + 10 =