Canevas d’interprétation géomantique

Le Canevas

  • Toujours débuter l’interprétation par l’observation des Demeures du Questionneur (I) et de la Question (l’Origine).
  • Analyser ensuite les Demeures du Tribunal (XIII, XIV, XV, XVI).
  • Compléter au besoin par la lecture de Demeures additionnelles.
  • Appliquer le même principe pour chaque Demeure d’étude des influences et des accords élémentaires afin de dégager le sens de toute Figure en sa Demeure.
  • Combiner l’ensemble des interprétations au sein d’un récit cohérent et synthétique vecteur de sens pour le Questionneur.

Les Voies

  • L’interprétation consiste à suivre dans le Thème des voies (oraculaires) précises jusqu’à parvenir à dégager le sens de la réponse à la question posée.
  • Par défaut et en tout Thème, il conviendra de débuter par les Voies du Questionneur et de la Question.
  • Si celles-ci se révèlent insuffisantes pour parvenir à une réponse satisfaisante, il conviendra de les compléter par l’étude des Voies :
    • Du Juge ; (depuis la Demeure XV).
    • De la Sentence ; (depuis la Demeure XVI).

Le Principe

  • Pour tracer une Voie, identifier la Demeure d’origine de la Figure qui l’initialise, et remonter dans le Thème de Demeure en Demeure selon un même principe, jusqu’à former une boucle ; (visite d’une Demeure déjà traversée).
  • Cela consiste en partant d’une Demeure particulière (ici le Questionneur), à suivre le fil invisible de la trame oraculaire, afin d’en reconstituer le message caché, par rebonds successifs.
  • Chaque Voie raconte une histoire, et apporte des éléments de réponse à la question posée. Tout l’exercice consiste dès lors à transcrire la parole hermétique de l’oracle, en langage compréhensible et interprétable par le Questionneur.

L’Interprétation

  • Analyser la signification de la Figure en présence (Cf. : Annexes), ses propriétés, et nuancer sa qualité (bonne ou mauvaise), selon l’accord élémentaire entretenu avec la Demeure occupée.
  • Analyser la provenance de la Figure en occupation, et l’influence de sa Demeure d’origine (Case domiciliaire) sur celle d’arrivée ; (repérer le lieu de la Figure à l’aide des indications du Thème).

Les Règles

  • La Figure – Imprime sur la Demeure son sens et sa signification, en bien comme en mal selon :
    • L’accord : Modulation des effets de la Figure en fonction du rapport élémentaire entretenu par celle-ci avec sa Demeure d’élection.
    • Les réactions : Évolution de la situation déterminée à partir des  propriétés de la Figure ; (fixe, mobile, commune, entrante, sortante).
  • La Demeure occupée – Expose le domaine existentiel analysé, objet des préoccupations du Questionneur.
  • La Demeure d’origine – Précise les causes cachées agissant sur le domaine existentiel analysé et les modalités d’influence.

Les Réactions

  • Établir pour chaque Figure analysée si celle-ci est :
    • Fixe (sable, solide, ferme) : stabilité, immobilité, pérennité.
    • Mobile (instable, faible, vacillante) : incertitudes, accélération, mouvement.
    • Commune (influençable) : neutralité, insensibilité, influençabilité.
    • Entrante (persévérance, assurance) : bases solides, ancrages, équilibre.
    • Sortante (inconstance, versatilité) : instabilité, fugacité, frivolité.

Les Accords

Rapports élémentaires entre la Figure et la Demeure occupée :

  • Affinité élémentaire : Les bons ou les mauvais effets de la figure sont amplifiés.
  • Accord élémentaire : Les bons ou les mauvais effets de la figure sont conservés.
  • Dysharmonie élémentaire : Les bons ou les mauvais effets de la figure sont atténués.
  • Contrariété élémentaire : Les bons ou les mauvais effets de la figure sont inversés ; (retenir les aspects négatifs d’une bonne figure, et ceux positifs en cas de mauvaise figure).

Les Influences

  • Chaque Figure marque sa Demeure en occupation par l’influence de sa Demeure d’origine ; (les deux pouvant être identiques).
  • On dit que le domaine gouverné par la Figure « règne » sur la Demeure de destination, et nimbe celle-ci de ses particularités.
  • La Figure joue donc un double rôle de marquage par les influences qu’elle draine derrière elle, et de modulation du sens conféré par la Demeure, en lui accordant une couleur singulière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 + 1 =