Les réactions en Géomancie

La connaissance des Figures implique une parfaite maîtrise des rapports qu’elles entretiennent entre elles, et avec les Demeures en occupation. Cet apprentissage s’acquiert rapidement avec la pratique, et devient rapidement naturel et instinctif au fil des tirages.

Les réactions ont vocation à moduler, c’est-à-dire à atténuer ou à amplifier, l’effet bénéfique ou maléfique des Figures, prises individuellement, ou considérées dans leurs interactions. Ne vous effrayez pas de la technicité apparente de la géomancie ; il s’agit en réalité d’acquérir, toujours avec l’expérience, des mécanismes très simples de pensée « analogique », lesquels vous permettront ensuite d’enrichir considérablement vos interprétations.

Au-delà du sens qu’elles véhiculent, les Figures de Géomancie, à l’instar des Demeures qu’elles occupent à l’état naturel, sont toutes dotées d’une nature élémentaire de Feu, d’Air, d’Eau ou de Terre. Or de la comparaison de ces éléments entre eux, vous pourrez faire varier l’influence favorable ou défavorable desdites Figures.

Ainsi, et si les éléments de deux Figures ou d’une Figure avec la Demeure occupée se trouvent :

  • En accord (exemple : terre – eau)
    • il y a affinité élémentaire ;
    • avec un sens de renforcement ;
    • les effets se cumulent et la puissance est accrue ;
    • amplification, décuplement, exacerbation, abondance, prodigalité.
  • En correspondance (exemple : feu – feu)
    • il y a identité élémentaire ;
    • avec un sens d’alliance ;
    • les effets s’amplifient et la puissance est décuplée ;
    • coopération, harmonie, soutien, cohérence, aides, fluidité, union, équilibre.
  • En contrariété (exemple : air – eau)
    • il y a dysharmonie élémentaire ;
    • avec un sens d’indifférence ;
    • les effets se corrompent et la puissance et atténuée ;
    • désagréments, résistances, tensions, inconstance, confusion, tourments.
  • En conflit (exemple : feu – eau)
    • il y a contrariété (opposition) élémentaire ;
    • avec un sens d’affrontement ;
    • les effets s’annihilent et la puissance est brisée ;
    • opposition, corruption, contradictions, antipathie, divergence, conflit, tiraillement.

Les accords vous seront un outil supplémentaires pour faire moduler finement l’intensité de la qualité bonne ou mauvaise des Figures, et de leurs significations associées.

Si à titre d’exemple vous consultiez l’oracle pour connaître vos chances d’obtenir un emprunt, et que vous obteniez la Figure Conjonctio en demeure II, soit une Figure de Terre en demeure de Terre (alliance) avec un sens de conjoncture favorable, vous en déduiriez au succès de l’affaire escomptée de par la qualité éminemment bonne de la Figure en présence, encore appuyée par l’état d’harmonie de celle-ci avec sa Demeure.

Il est enfin possible de simplifier cette notion de rapport élémentaire en ne retenant que les règles d’usage qui suivent, et qui font autorité dans toute la tradition géomantique :

Une bonne Figure :

  • deviendra meilleure en cas d’affinité ou d’identité élémentaire avec une seconde en comparaison ou la demeure qu’elle occupe ;
  • conserva tout de ses aspects positifs même en cas de dysharmonie élémentaire avec une seconde en comparaison ou la demeure qu’elle occupe ;
  • verra sa bonté diminuée voire annihilée en cas d’antagonisme élémentaire avec une seconde en comparaison ou la demeure qu’elle occupe.

 Une mauvaise Figure :

  • deviendra pire en cas d’affinité ou d’identité élémentaire avec une seconde en comparaison ou la demeure qu’elle occupe ;
  • le restera sans altération de sa qualité mauvaise en cas de dysharmonie élémentaire avec une seconde en comparaison ou la demeure qu’elle occupe ;
  • verra sa médiocrité atténuée voire inhibée en cas d’antagonisme élémentaire avec une seconde en comparaison ou la demeure qu’elle occupe.

Vous prendrez enfin soin d’étudier les modes d’action des Figures et leurs correspondances binaires selon qu’elles seront :

  • Fixes (sables, solides, fermes), mobiles (instables, faibles, vacillantes) ou communes (influençables) :
    • Une Figure fixe est le signe de stabilité, mais aussi d’immobilité d’une personne ou d’une chose.
    • Une Figure mobile est source d’incertitudes, et accélère l’aboutissement des choses.
    • Une Figure fixe est toujours renforcée par une autre Figure fixe, et affaiblie par une Figure mobile.
    • Une Figure mobile gagne toujours en stabilité et se voit renforcée par une autre fixe.
    • Une Figure commune acquiert les attributs d’une autre en association : elle croît en fermeté contact d’une Figure fixe, et se débilite avec une Figure mobile.
  • Entrantes (persévérance, assurance) ou sortantes (inconstance, versatilité) :
    • Une Figure entrante est signe de bases solides et d’ancrages assurés dans l’existence ; elle évoque un tempérament honnête et équilibré.
    • Une Figure sortante manifeste un caractère changeant de la situation ou de la personne convoquée, tout comme l’idée de fugacité et de frivolité.
  • Directes (activatrices) ou rétrogrades (retardatrices) :
    • Une Figure directe active, accélère, et incline vers un déblocage rapide et facilité d’une situation donnée ; (révélant une certaine passivité du Questionneur dans l’obtention de la chose demandée).
    • Une Figure rétrograde engendre du retard et manifeste une résistance dans l’obtention de la chose demandée ; (des efforts importants devront être déployés par le Questionneur en vue de l’atteinte du résultat espéré).
  • Féminines (fertiles et nocturnes) ou masculines (stériles et diurnes) :
    • Les Figures féminines sont synonymes de fécondité, de fertilité et d’épanouissement, et sont favorables à la naissance – au propre comme au figuré – à la création, aux nouveaux départs, à l’éveil.
    • Les Figures masculines quant à elles sont signes de combativité et de force, et sont favorables aux situations de défi et de challenge, mettant en cause nos aptitudes à nous dépasser, et à conquérir de nouveaux territoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 + vingt =