Interpréter le Thème de géomancie

La signature du Thème

Vous débuterez toujours le travail d’interprétation par une analyse de la Figure au cœur du Thème, et qui marque l’état d’esprit du Consultant, et la tendance générale de la situation interrogée. Cette Figure, comme nous l’avons vu déjà, est construite à partir de la synthèse des parités des quatre Mères, dont elle condense le message quintessentiel, tel que perçu du point de vue du Consultant.

Cette Figure signe également le Thème, et ouvre l’esprit du Géomancien dont elle teinte d’emblée l’inclination d’esprit. Par sa signification, elle oriente sa part de jugement, et pose un premier éclairage sur le jeu des forces en présence. Elle cristallise enfin le sens véhiculé par le message oraculaire, de par son analogie symbolique.

Vous veillerez à toujours rechercher la Figure-clé du Thème en Demeures ; en cas d’apparition, vous en déduirez l’influence ou l’adhérence du ou des domaines en occupation, qu’il conviendra dès lors d’analyser.

Approche globale

Vous vous garderez bien d’analyser les Demeures géomantiques en isolation, et tenterez au contraire de dégager des lignes de forces au cœur de la ruche géomantique. Interpréter un Thème demande de l’intuition, et invite à mener l’enquête en faisant appel à votre flair. Ne cédez pas à une lecture mécanique des indices, mais tentez de recouper des faisceaux d’information, pour reconstituer le sens du message oraculaire, et rendre visible l’invisible. Le géomancien est un medium, il agit comme un traducteur du langage oraculaire, en un message compréhensible et profitable au Consultant.

Cette recommandation liminaire prise au pied de la lettre implique de toujours écouter son ressenti, et de bien équilibrer vos penchants analytiques et intuitifs. Décortiquer un Thème à la manière d’une dissection ne révélerait rien, ni des subtilités en jeu, ni du message essentiel qui s’y dissimule. A l’opposé, s’absoudre de toute prise en compte de ses composantes remarquables, vous entraînerait dans une lecture « hors-sol », avec le risque de projeter à l’excès vos propres préoccupations sur le Thème.

Ces préventions étant acquises, il conviendra que vous pratiquiez les techniques qui vont être exposées, afin de développer progressivement la qualité de votre regard, ainsi que votre capacité spontanée à détecter le sens éminent en chaque Thème. En sachant bien qu’une telle expérience requiert du temps et de l’investissement de soi, et que l’aisance ne pourra s’acquérir qu’au prix d’un effort initial important.

Pour le dire encore plus simplement, interpréter revient à réconcilier l’ensemble des informations au sein d’un récit cohérent et synthétique, vecteur de sens pour le Questionneur.

Considérez cet apprentissage comme étant tout à fait semblable à celui d’une langue étrangère. Aux premiers temps de votre pratique, vous vous contenterez d’assembler maladroitement entre elles des bribes de messages (apprentissage de la règle), puis vous commencerez à parler le langage de l’oracle avec aisance et discernement (maîtrise de la règle) ; enfin vous finirez par inventer votre propre Art géomantique (dépassement de la règle), émancipé des règles formelles, et entièrement tourné vers votre propre lumière intérieure.

L’interprétation de la Rosace Géomantique peut être raffinée quasiment à l’infini, et ne trouve de réelle fin que dans la satisfaction exprimée par le Consultant, dès lors qu’une réponse adéquate et pertinente lui aura été transmise, et de son propre aveu. Aussi nous nous limiterons délibérément dans cette premières approche à l’étude des règles d’usage courant en matière d’interprétation.

J’engage le lecteur désireux d’affiner ses techniques de lecture du Thème de géomancie à consulter régulièrement la rubrique Tirages de mon Blog, depuis laquelle il pourra s’instruire de cas réels de consultation, fort documentés et fidèlement retranscris.

Retenez au moins dans un premier temps les trois principes génériques qui suivent, et qui prévaudront sur tous les autres dans votre quête du sens :

  1. Analyser la signification de la Figure en sa Demeure et ses propriétés ; je vous encourage à vous reporter au lexique des Figures tiré de mon Guide d’interprétation géomantique.
  2. Analyser la provenance de la Figure en occupation, et l’influence de sa Demeure d’origine (Case domiciliaire) sur celle d’arrivée ; (repérer le lieu de la Figure à l’aide des indications du Thème).
  3. Analyser le rapport élémentaire entre la Figure et sa Demeure, selon qu’il sera harmonieux ou dissonant. Nous détaillerons le sujet des affinités entre éléments dans une prochaine section.

En retenant bien les règles elles aussi générales suivantes :

  • La Figure – Imprime sur la Demeure son sens et sa signification, en bien comme en mal, selon le rapport élémentaire entretenu par celle-ci avec sa Demeure d’élection.
  • La Demeure occupée – Expose le domaine existentiel analysé, objet des préoccupations du Questionneur.
  • La Demeure d’origine – Précise les causes cachées agissant sur le domaine existentiel analysé et les modalités d’influence.
  • Chaque Figure marque sa Demeure en occupation par l’influence de sa Demeure d’origine ; (les deux pouvant être identiques).
  • On dit que le domaine gouverné par la Figure « règne » sur la Demeure de destination, et nimbe celle-ci de ses influences et de ses répercussions.
  • La Figure joue donc un double rôle de marquage par les impressions qu’elle draine derrière elle, et de modulation du sens conféré par la Demeure, en lui accordant une couleur singulière.

Nous étudierons dans un prochain chapitre un cas d’exemple concret tiré de mon expérience personnelle, afin de vous faire toucher du doigt les premiers raffinement de l’interprétation géomantique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sept − six =